13178836_185362461858310_5716761856810916528_n 13147430_184538458607377_3929634721069094927_o 13221719_185351558526067_2532959758105314140_n

Présentation du projet et réflexions pédagogiques
5 films documentaires sont réalisés en fin de Master 1. Ces réalisations, de 13 minutes maximum, sont le fruit d’un véritable travail de production et de réalisation (scénario et note d’intention à l’appui !) qui s’étend sur 4 mois de mars à juin.

Cette année les films documentaires se font sur le thème du laboratoire de l’IMBE (Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale) de l’Université d’Aix-Marseille.
http://www.imbe.fr

C’est l’occasion pour les étudiants de toutes les spécialités d’expérimenter la situation de création d’un véritable film documentaire, avec toutes les spécificités que cela peut réclamer. Nous sommes partis du principe qu’un tandem au sein de la spécialité production-réalisation se constituait (un producteur et un réalisateur) et qu’un étudiant d’une autre spécialité pouvait être co-réalisateur (en l’occurrence il y a au moins un représentant de chaque spécialité son, musique, montage, prise de vue).

Aujourd’hui, les tournages débutent à peine mais la production se gère déjà à flux tendue en perspective de la projection du jury de fin juin.
Nos cinq équipes sont sur le pont. C’est d’autant plus le cas de le dire que la plupart du temps les tournages ont lieu au bord de l’eau, voire sous l’eau, puisque les chercheurs de ce laboratoire de recherche travaillent souvent sur les fonds marins.

• Les 5 projets de films
– Le premier film aborde la question de l’histoire de la plongée sous-marine (titre provisoire : « entre deux mondes ») en allant à la rencontre de deux chercheurs qui peuvent en témoigner de manière historique puisqu’ils ont été les premiers à explorer les fonds marins comme objet d’étude. Ils seront mis en situation sur un bateau lors d’une sortie en mer, dans leur bureau ou sur le port au moment de la préparation et du retour.
– Le second film traite de l’invasion de nouveaux poissons sur nos cotes en articulant la vie au quotidien de pêcheurs du coté de la Ciotat, avec les constats des chercheurs sur les espèces invasives liées aux évolutions naturelles comme au réchauffement de la mer (titre provisoire : « du changement dans nos filets »).
– Le troisième film s’intéresse à : Qu’est-ce que l’ « esprit scientifique » ? (titre provisoire). Les exemples concrets de quelques chercheurs sur les fonds marins posent des problématiques qui deviennent de plus en plus philosophique, au fur et à mesure de l’avancée du film.
– Le quatrième film témoigne sur la difficile articulation entre la passion qui anime les chercheurs au départ, et les contraintes (notamment financières, mais pas seulement..) pour parvenir à avancer.
– Le cinquième film va se tourner dans les Alpes. Il traite de la découverte de la dendrochronologie (l’étude de pièces de bois en fonction des anneaux de croissance des arbres) et l’aborde de manière à la fois historique, scientifique et poétique.

Toutes ces propositions extrêmement variées vont dresser un tableau non exhaustif de ce laboratoire de recherche, mais surtout montrer la diversité et la richesse des possibilités de création par le biais du documentaire.

Natacha Cyrulnik, responsable de la Spécialité “Métiers de la production audiovisuelle, film, vidéo, multimédia” du Master SATIS.

Photos des tournages de trois des cinq documentaires pour l’IMBE.

sans Commentaire

Leave a reply

Contactez-nous

Envoyez-nous un e-mail nous vous répondrons, asap.

Sending

©2019 SATIS ALUMNI -FADOU-KLEO

or

Log in with your credentials

or    

Forgot your details?

or

Create Account

Aller à la barre d’outils